Les plaines LeBreton

Les négociations formelles débutent avec le groupe RendezVous LeBreton

Le conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale a autorisé la CCN à engager des négociations avec le groupe RendezVous LeBreton sur le réaménagement des plaines LeBreton. Les négociations devraient se poursuivre durant au moins une autre année au cours de laquelle l’équipe de la CCN fera des comptes rendus périodiques au conseil d’administration. Si les parties parvenaient à un accord, celui-ci sera soumis au conseil d’administration de la CCN.

Au début de 2016, le comité d’évaluation a évalué les deux propositions et la proposition de ­­­­­­­RendezVous LeBreton a obtenu la note la plus élevée. 

Le comité d’évaluation s’est largement appuyé sur les nombreux commentaires formulés par le public et les intervenants au début de l’année.

Au total, 9939 Canadiens ont soumis des commentaires écrits sur les propositions, et plus de 3 000 ont participé aux portes ouvertes ou visionné la webdiffusion en janvier et février 2016.

Les résultats des consultations publiques ont enrichi l’information sur laquelle s’est appuyé le comité et lui ont été fort utiles durant ses délibérations. Les commentaires du public et des autres parties consultées guideront aussi la CCN durant la période de négociations avec le promoteur qui s’est le mieux classé. 

Points saillants

Usages phares publics

  • DCDLS propose sept usages phares publics, dont quatre seraient construits durant la phase 1 :

    • 1) l’allée Canadensis,
    • 2) le Centre canadien de la communication,
    • 3) l’Expérience canadienne de l’automobile,
    • 4) la Bibliothèque publique d’Ottawa.
  • Les usages phares publics proposés sont multiples, audacieux et pleins d’imagination.
  • L’allée Canadensis, constitue un élément unificateur du projet d’aménagement dans son ensemble.
  • La proposition répond bien à l’intention de l’appel d’offres, à savoir l’enrichissement du tissu social et culturel de la capitale du Canada et la création d’une attraction irrésistible pour les visiteurs.
  • L’intention de créer une diversité d’expériences par une conception et des utilisations du sol évocatrices est louable.
  • La proposition aurait été améliorée par la communication de plus de renseignements à l’appui de la viabilité financière des usages phares publics.

Plan d’aménagement

  • La construction de l’allée Canadensis durant la phase 1 est une bonne stratégie visant à créer des interactions avec le public. Elle contribue à la stratégie de déploiement commercial et résidentiel.
  • L’emplacement de l’Abri d’orchestre (Bandshell) à la rue Booth est approprié et logique pour un espace public.
  • La voie du TLR divise l’emplacement et nuit à l’expérience piétonnière nord-sud.
  • Le regroupement des usages phares publics isolé des usages mixtes semble une opportunité manquée.
  • L’approche proposée comporte très peu de voies de circulation à l’intérieur du site, ce qui améliorerait la durabilité écologique en réduisant la présence des automobiles.
  • L’aménagement d’une seule entrée pour le stationnement public proposé est susceptible de créer des problèmes lors d’événements.

Usages phares non publics

  • Le proposant a consenti des efforts importants pour attirer des propriétaires et des locataires exploitants, d’une résidence pour personnes âgées à un spa et à une épicerie.
  • Le YMCA, l’école élémentaire et les détaillants locaux constituent d’excellents éléments de développement endogène.
  • La proposition comprend une bonne stratégie de commerce de détail local, et le taux d’absorption résidentiel prévu est jugé raisonnable.
  • Il y aurait eu intérêt à ce que la proposition reflète un engagement plus fort envers les normes de durabilité.

Modèle d’exécution

  • Pour les composantes à usage mixte, le proposant propose un modèle d’exécution clair, y compris aux chapitres de la propriété, de la gestion et de la capacité financière.
  • Pour les usages phares publics, il y aurait eu intérêt à ce que la proposition présente des modèles d’exécution et des engagements financiers plus définis.
  • À ce moment, le niveau de conditionnalité et les modalités financières proposées par le proposant devront être abordés lors des négociations.

Usages phares publics

  • Le proposant propose trois usages phares publics, soit le Centre d’événements majeurs, le Centre des habiletés et le Sensplex.
  • Les éléments proposés, les usages auxiliaires et les activités du Centre d’événements majeurs sont assez distinctifs pour créer un nouveau lieu d’intérêt pour la capitale.
  • Les vues depuis l’intérieur et l’extérieur du Centre d’événements majeurs, y compris le toit vert, créent de nouvelles perspectives vers le Parlement et la rivière des Outaouais et améliorent l’excellence de la proposition au chapitre de la conception.
  • Le Centre d’événements majeurs (y compris la place LeBreton) a le potentiel de ramener la vie urbaine dans ce secteur historique de la capitale et d’offrir un accès public non résidentiel toute l’année.
  • Il est proposé que l’équipe des Sénateurs d’Ottawa, une entité viable existante, soit locataire du Centre d’événements majeurs.
  • Le Sensplex et le Centre des habiletés viennent tous deux d’ajouter au potentiel de développement du site et ce, pour toute l’année.
  • La proposition aurait été améliorée par plus de renseignements à l’appui sur la viabilité commerciale du Centre des habiletés et du Sensplex.

Plan d’aménagement

  • L’aménagement du site en cinq districts distincts est attrayant et bien conçu. Les documents à l’appui analysent clairement les possibilités et les contraintes du site.
  • La façade de la rue Albert Nord est variée, ce qui permet à la lumière d’atteindre la rue et invite les visiteurs à s’aventurer dans le domaine public.
  • La décision d’installer le Centre d’événements majeurs et la place LeBreton au milieu du site est bonne du point de vue de l’aménagement, car elle améliore et anime les commerces de détail et de restauration pour les usagers du TLR.
  • En couvrant le TLR, on crée de multiples liaisons nord-sud et on aide à atténuer les impacts négatifs, comme le bruit et la séparation visuelle.
  • Le prolongement de la rue Preston assure un courant de circulation adéquat pour le site et atténue l’impact des automobiles sur le secteur environnant.
  • La Phase 3 n’est pas aussi bien développée que les deux premières phases.

Usages phares non publics

  • La proposition comporte un engagement envers la norme LEED Or pour les édifices de plus de 250 m2, avec l’objectif que le secteur devienne la deuxième collectivité One Planet Living au Canada.
  • L’inclusion du logement abordable constitue un ajout positif qui assure une plus grande durabilité sociale.
  • Chacune des composantes envisagées (bureaux, commercial, vente au détail et résidentiel) de la proposition est en harmonie avec le plan d’aménagement et le plan de mise en œuvre par phases.
  • Le taux d’absorption résidentielle est optimiste
  • La proportion totale de commerces de détail semble élevée par rapport à l’aménagement proposé pour l’ensemble du site.
  • Il y aurait eu intérêt à ce que la proposition comporte plus de précisions sur les livrables inclus dans chaque phase.

Modèle d’exécution

  • Le Centre d’événements majeurs, le Centre des habiletés et le Sensplex sont des modèles qui ont fait leurs preuves.
  • La proposition ne compte pas de plan de rechange pour la réalisation de certains éléments importants (p. ex., le plan financier du Centre des habilités).
  • À ce moment, le niveau de conditionnalité et les modalités financières proposées par le proposant devront être abordés lors des négociations.

La CCN travaillera maintenant avec le groupe RendezVous LeBreton dans le but de parvenir à une entente quant aux conditions et modalités qui régiront le réaménagement à venir des plaines LeBreton. L’entente finale sera soumise à l’approbation du gouvernement fédéral. L’équipe de négociation fera une mise à jour sur l’état du projet au conseil d’administration en 2017.

Une fois que le processus d’approbation fédéral aura été franchi, le projet passera à l’échelon municipal et les citoyens auront alors d’autres occasions de participer au processus.  

Processus équitable

Une tierce partie indépendante chargée de la surveillance de l’équité (le vérificateur du processus) a été désignée pour examiner et surveiller les communications, les évaluations et la prise de décisions liées au processus concurrentiel d’appel d’offres. Jusqu’à maintenant, le vérificateur du processus n’a relevé aucun élément préoccupant dans la gestion du processus par la CCN.

Prochaines étapes

La CCN continuera d’informer le public sur l’état du projet. Elle préparera avec le promoteur retenu un plan de consultation pour les intervenants. Le projet passera ensuite à l’échelon municipal pour l’établissement du plan officiel et la modification du zonage, et les citoyens auront alors d’autres occasions de participer au processus.

Lieu du projet

Se trouvent sur les plaines LeBreton le Musée canadien de la guerre, un complexe résidentiel, une zone réservée à la tenue de festivals, des sentiers polyvalents, le Mill Street Brew Pub, le Monument national de l’Holocauste, qui sera inauguré prochainement, et d’autres lieux d’intérêt. Les plaines seront aussi desservies par le réseau de train léger sur rail d’Ottawa qui sera bientôt achevé.

Les deux promoteurs ont présenté leurs propositions lors des consultations publiques tenues les 26 et 27 janvier au Musée canadien de la guerre. 

Propositions des promoteurs

(en ordre alphabétique)

Vocation provisoire des plaines LeBreton

La CCN travaille à l’aménagement de terrains récemment décontaminés aux coins sud-ouest et sud-est des rues Booth et Wellington afin de leur donner une vocation provisoire et de les rendre accessibles au public à l’été 2016.