Fouilles archéologiques sur les terrains de la CCN

Cartes et publications

Les sites archéologiques connus à Ottawa-Gatineau couvrent quelque 8000 années d’occupation continue des terrains de la région de la capitale du Canada. Ce qui suit décrit certains des sites archéologiques importants de la région qui sont liés à la période précontact, au début de la colonie et à l’après-1850.

Sites de la période précontact

Parc du Lac-Leamy, Gatineau

Le parc du Lac-Leamy renferme l’un des plus riches et vastes complexes de sites archéologiques précontact de l’Outaouais. Les fouilles archéologiques indiquent que la plus ancienne occupation humaine du parc remonte à 5000 ou 6000 ans. Cependant, la plupart des sites ont été occupés il y a entre 1000 et 2000 ans. Les collections d’objets trouvés sur ces sites fournissent des renseignements importants sur l’histoire des Autochtones de la région de la capitale du Canada.

Les collections archéologiques précontact du parc du Lac-Leamy comprennent :

  • des outils en pierre et les éclats de pierre produits par la fabrication des outils;
  • des outils fabriqués en cuivre natif;
  • des fragments de poterie;
  • des os d’animaux mangés par les habitants des campements.

Parc Jacques-Cartier, Gatineau

En 1994, les fouilles archéologiques du parc Jacques-Cartier ont mené à la découverte d’un important campement précontact. Ce site, qui a été occupé il y a entre 500 et 3000 ans, comprend une aire dont les groupes autochtones se servaient comme atelier pour fabriquer des outils en pierre. On y trouve aussi les restes d’une tente d’environ sept mètres de diamètre.

Les collections archéologiques d’artéfacts datant de la période précontact trouvés sur le site sont semblables à celles des sites du parc du Lac-Leamy; elles comprennent des outils en pierre et des fragments de poterie décorée. On a aussi trouvé des objets manufacturés datant du début de la colonie, y compris des plats en porcelaine, des pipes en argile et des bouteilles de vin.

Sites du début de la colonie (v. 1800-1850)

Maison de Philemon Wright, Gatineau

En 1800, Philemon Wright et un petit groupe du Massachusetts sont devenus les premiers colons d’origine européenne à s’établir en permanence à l’endroit où se trouve aujourd’hui la ville de Gatineau. La propriété familiale de Wright, aujourd’hui connue comme la « Ferme Gatineau », était située le long de la rivière Gatineau, dans ce qui est aujourd’hui le parc du Lac-Leamy.

Alors qu’elle stabilisait la berge de la rivière, la CCN a effectué des fouilles de sauvetage sur le site de la première maison de Wright. On a trouvé quantité d’objets à usage domestique, y compris des pots et des plats en terre cuite, de la coutellerie, des boutons, des médailles religieuses, des peignes et des poupées.

Maison du colonel By, parc Major’s Hill, Ottawa

En 1826, le colonel John By, envoyé du génie royal responsable de la construction du canal Rideau, a construit une maison en pierre à l’endroit où se trouve aujourd’hui le parc Major’s Hill. Cette maison, qui est devenue par la suite la résidence du commandant de district des Royal Engineers, a été rasée par les flammes en 1848.

En 1972-1973, la CCN et Parcs Canada ont dégagé les fondations de la maison. On y a trouvé entre autres un élégant service à thé en porcelaine, des objets en verre décorés et une foule d’autres choses à usage domestique. Des reproductions en bronze de certains artéfacts sont en montre là où se trouvent les fondations restaurées en partie.

Sites d’après-1850

Plaines LeBreton, Ottawa

Entre 2001 et 2009, la CCN a fait des fouilles archéologiques aux plaines LeBreton, lors des travaux de décontamination du sol et d’aménagement des terrains de la zone. Les maisons, les magasins et les édifices à vocation industrielle que l’on a dégagés couvraient le développement de la collectivité au 19e siècle et sa reconstruction après le grand incendie de 1900. On a trouvé plus de 200 000 artéfacts aux plaines. Ces objets composent un tableau vivant de ce qu’était une zone industrielle prospère et un quartier résidentiel de la classe ouvrière d’Ottawa.