L’archéologie dans la région de la capitale du Canada

Photo des vestiges d'un four à chaux du 19e siècle dans la Ceinture de verdure
Vestiges d'un four à chaux du 19e siècle dans la Ceinture de verdure
Cartes et publications

Les ressources patrimoniales du Canada ne se trouvent pas toujours à la surface. Beaucoup d’objets du passé — par exemple, les outils en pierre des peuples autochtones de la période précontact, les plats en porcelaine des pionniers et les vestiges ferreux des industries — ont depuis longtemps disparu dans le sol.

Le travail des archéologues consiste à localiser, à récupérer et à interpréter ces vestiges, qui sont un élément important du patrimoine culturel de la région. La CCN veille à ce que les ressources archéologiques de la région de la capitale du Canada soient bien gérées avant, pendant et après le travail d’aménagement.

Les responsabilités de la CCN

La CCN tient résolument à gérer les ressources archéologiques qui se trouvent sur ses terrains et à tenir compte des aspects archéologiques dans ses plans directeurs.

En tant qu’organisme fédéral responsable de l’approbation fédérale de l’utilisation du sol, des transactions immobilières et du design, la CCN examine les modifications et les transformations des propriétés fédérales. Pendant ce processus, elle considère un facteur : la possibilité que le projet soumis perturbe ou endommage les ressources archéologiques. Elle réalise une évaluation environnementale pour s’assurer que le projet n’aura pas d’effet néfaste sur l’environnement, y compris sur les ressources archéologiques.

La CCN a cartographié le potentiel archéologique de la période précontact sur la plus grande partie des terrains fédéraux de la région de la capitale du Canada. Cela lui permet de prendre des mesures pour protéger les ressources archéologiques lors des processus d’aménagement qui touchent ces terrains.

La CCN veille aussi à ce que les objets trouvés dans la région et qui appartiennent au gouvernement fédéral soient entreposés par un dépositaire de collections d’artéfacts agréé. La CCN entrepose temporairement les collections d’artéfacts dans ses installations jusqu’à la signature d’une entente avec un dépositaire agréé.

On peut lire les grandes lignes des pratiques archéologiques de la CCN dans le Guide de gestion des ressources archéologiques.