La résidence du lac Mousseau (Harrington Lake)

La résidence du lac Mousseau, résidence secondaire du premier ministre du Canada
La résidence du lac Mousseau, résidence secondaire du premier ministre du Canada

La résidence du lac Mousseau (Harrington Lake), située dans le parc de la Gatineau, sert de résidence secondaire au premier ministre du Canada. C’est un lieu paisible où les chefs du gouvernement du Canada peuvent se reposer, réfléchir et discuter, en toute sécurité, dans un endroit retiré et une ambiance détendue. La maison principale du lac Mousseau est un édifice fédéral du patrimoine reconnu. La propriété n’est pas accessible au public.

L’histoire

Un lac, deux noms

L’histoire du lac Mousseau trouve ses origines à l’époque de la colonisation, au 19e siècle. Plusieurs familles se sont installées dans la région, dont les Harrington et les Mousseau. C’est pourquoi le lac est connu à la fois sous le nom de « lac Mousseau » en français et de « Harrington Lake » en anglais.

L’exploitation forestière

Les Mousseau ont bâti une ferme sur les berges du lac. Ils l’ont conservée pendant plusieurs décennies. Mais les terres sauvages des collines de la Gatineau étaient peu propices à la culture. L’exploitation forestière a vite remplacé l’agriculture comme principale activité. Au début du 20e siècle, deux Américains, W. A. Drum et W. L. Donnelly, ont bâti une scierie au lac Mousseau pour exploiter les riches forêts de la région.

La maison de campagne

Dans les années 1920, Cameron Macpherson Edwards, membre d’une importante famille de bûcherons d’Ottawa, a hérité d’une partie de la propriété. Il voyait l’intérêt de ces terrains pour les loisirs et l’exploitation forestière. Il a acheté d’autres terrains autour du lac, portant ainsi la superficie de la propriété à près de 1 200 hectares (3 000 acres). Puis, il a ordonné la démolition des bâtiments de la scierie du lac Mousseau pour les remplacer par la demeure qui sert maintenant de maison de campagne au premier ministre du Canada. Cette maison de 16 pièces est de style néocolonial, très répandu dans les années 1920. On y a ajouté d’immenses cheminées en pierre des champs.

La vocation publique

En 1951, le gouvernement fédéral a acheté la propriété de M. Edwards ainsi que celles de William Duncan Herridge et de la famille Healey. Stanley Healey a été le premier préposé à l’entretien embauché par le gouvernement au lac Mousseau. Le gouvernement n’a pas entrepris immédiatement d’utiliser une partie de ces propriétés pour créer un lieu de détente isolé à l’intention du premier ministre du Canada. L’accession de John Diefenbaker au poste de premier ministre en 1958 a été décisive à cet égard.

Diefenbaker était le premier des premiers ministres canadiens originaires de l’Ouest. Contrairement aux chefs politiques précédents, il ne possédait ni résidence ni chalet pouvant lui servir de lieu de détente à la campagne, dans le centre du Canada. On dit que Stanley Healey aurait amené Diefenbaker à la pêche au lac Mousseau et qu’il aurait obtenu son accord en vue de créer une résidence secondaire officielle.

À la fin des années 1950, un groupe de bâtiments au lac Mousseau a été désigné résidence de campagne sécuritaire et isolée à l’intention des premiers ministres du Canada.

De nos jours

Depuis 1986, la propriété de 5,4 hectares (13 acres) du lac Mousseau est gérée par la CCN. Elle compte quatre édifices à vocation récréative : la maison principale, le chalet des employés ainsi que les chalets principal et secondaire pour les invités. Les champs cultivés ont été convertis en forêt secondaire. La maison principale a préservé sa vue à couper le souffle sur le lac.