À propos du domaine Mackenzie-King

Le domaine Mackenzie-King
Le domaine Mackenzie-King

Le domaine Mackenzie-King a été créé par William Lyon Mackenzie King, l’homme qui a occupé le poste de premier ministre du Canada le plus longtemps. Au cours d’une carrière qui couvre une cinquantaine d’années — dont près de la moitié comme 10e premier ministre — Mackenzie King a fait passer le Canada de l’état semi-colonial à l’autonomie complète.

Pendant plus de quatre décennies, Mackenzie King passe pratiquement tous ses étés au Domaine. Avec le temps, il acquiert davantage de terrain et finit par posséder une propriété de 231 hectares (2,31 km2). Le domaine Mackenzie-King compte de nombreux attraits naturels et patrimoniaux à découvrir. C’est là où il exprime son romantisme ainsi que sa passion pour la nature et l’architecture.

Les chalets fidèlement restaurés récemment mettent en vedette de nouvelles expositions interactives qui vous feront voyager dans le temps. Lire l’article.

Kingswood

Amoureux du paysage sauvage qu’il découvre au lac Kingsmere, Mackenzie King y achète un terrain en 1903 et y construit le premier de plusieurs chalets. L’endroit porte désormais le nom de Kingswood. De 1903 à 1928, Mackenzie King y passe pratiquement tous ses étés. Il travaille à la création et à l’aménagement du Domaine et passe d’heureux moments avec sa famille et ses amis.

En tant que visiteur à Kingswood, vous pourrez découvrir vous-mêmes le magnifique paysage qui a séduit King. Les expositions renouvelées dans les chalets vous plongeront au début des années 1900, alors qu’un jeune King passait ses étés à Kingswood, avant de devenir premier ministre. Les visiteurs peuvent maintenant se détendre au chalet des invités et jouer aux échecs comme le faisait l’ancien propriétaire, ou encore se prendre en photo avec l’ancienne carriole près du garage ou sur les berges du lac Kingsmere.

Moorside

En 1928, Mackenzie King — alors à son troisième mandat comme premier ministre — déménage à Moorside, grand chalet élégant où il reçoit des hôtes de marque comme Winston Churchill et Charles Lindbergh. On y trouve aujourd’hui un musée illustrant la vie et le travail accompli au Domaine par King alors qu’il était premier ministre du Canada, dans les années 1930-40. C’est également à l’étage principal de Moorside qu’est situé le Café et Salon de thé Mackenzie-King, où les visiteurs peuvent prendre une collation ou un repas complet.

À l’extérieur, Mackenzie King y exprime son romantisme en aménageant des jardins et en réunissant une collection de ruines pittoresques provenant du Canada et de l’étranger. Il trace aussi des sentiers dans la forêt qu’on peut parcourir encore aujourd’hui. 

La Ferme

Durant les dernières années de sa vie, Mackenzie King donne libre cours à sa passion pour l’architecture. Il se lance dans un nouveau projet, soit la restauration d’une maison de ferme du 19e siècle qu’il transforme en élégante demeure permanente. Mackenzie King s’établit à la Ferme en 1943 où il meurt en 1950, deux ans seulement après s’être retiré de la vie politique.

La Ferme, qui est fermée au public, est aujourd’hui la résidence officielle du président de la Chambre des communes.

Un héritage aux Canadiens

À sa mort, Mackenzie King lègue sa propriété au Canada « […] à titre de parc public, en trust pour les citoyens de ce pays ». C’est autour de ce territoire que son gouvernement établira les limites du parc de la Gatineau, le parc de conservation de la capitale. Venez découvrir ce magnifique héritage!